Polypes : il y a sûrement moyen de contrôler la chose... | Présentez vous ! | Le Forum sur la POLYPOSE NASALE

Attention, ce forum contient des avis personnels de patients qui partagent leur expérience de la Méthode 12 Clés pour VAINCRE la Polypose Nasale, mais aucun avis médical. Demandez toujours conseil à votre médecin !

Vous profiterez mieux de ce forum et vous gagnerez un temps précieux si vous lisez 12 clés pour VAINCRE la polypose nasale avant.

Avatar
Log In

Please consider registering
Guest

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Min search length: 3 characters / Max search length: 84 characters

Register Lost password?
sp_TopicIcon
Polypes : il y a sûrement moyen de contrôler la chose...
RSS
Avatar
Jacques Jalbert
1
30 November 2017 - 20 \\08 47 \\11\\47\

J'arrive maintenant au bout (ou presque) des outils mis à la disposition de l'ORL moyen... Ce dernier a eu le mérite de reconnaître ses limites et de suggérer ma candidature à un groupe de recherche dont j'attends un premier rendez-vous. D'ici là, la vie continue et je me lance dans les travaux de Waterman qui occupe d'essaies en essaies semble avoir dégagé les principaux irritants sur le sujet. Aidons-nous à évoluer et aidons les professionnels à trouver de réelles solutions, n'est-cepas !

Avatar
Bertrand
285 Posts
(Offline)
2
5 December 2017 - 18 \\06 04 \\12\\04\

Merci Jacques, et bienvenu sur le forum.

On ne lâche rien !
Bertrand.

Avatar
Delair
3
14 January 2018 - 18 \\06 48 \\01\\48\

Bonjour à tous, je viens ici partager mon expérience et le fait que je respire de nouveau et que je retrouve l'Odorat petit à petit, en espérant que cela vous encouragera.
J'ai la maladie de Widal depuis 13 ans, 2 chirurgies, 1 intervention au laser mais ces actes ne m'ont pas plu, je n'avais pas l'impression d'intervenir sur la cause.
J'ai lu le livre de Bertrand et c'est un vrai soulagement de voir que l'on n'est pas seul à vivre ces galères et d'identifier les symptômes qui sont liés à la maladie (merci Bertrand).
J'ai réussi à stabiliser la maladie durant 3 ans (sans odorat) avec une respiration correcte mais pas optimale, j'ai arrêté totalement l'alcool (trop cher payé pour un petit moment de convivialité et aussi les produits laitiers, ce dernier ne m'a pas beaucoup manqué).
Aujourd'hui je retrouve l'Odorat petit à petit !!! Cela faisait des années que je n'avais pas senti une odeur sauf à la station d'essence lorsque je faisais mon plein où je percevais rarement un peu d'odeur mais vraiment très faible.
Les actions complémentaires qui m'ont permis d'avoir une évolution positive dans ma maladie :
J'ai arrêté le Gluten (pas facile mais ça vaut le coup) et j'ai lu le livre du Dr Michel Lallemant (Les clés de l'alimentation santé, l'ancienne édition, la nouvelle manque de détails).
Ce livre m'a permis de comprendre les effets du Gluten et du Lait sur ma digestion, j'ai enfin compris pourquoi je devais suivre ce régime et son effet.
En parallèle de mon régime, Lavage du nez le matin + Avamis (matin et soir pour le moment), 10 minutes d'exercices physique tous les matins, je cours 1/2 heure à un petit rythme 2 à 3 fois par semaine + mes cours de sport (Boxe pour ma part 1 à 2fois par semaine depuis 2 mois).
Généralement c'est 1/4 d'heure après une activité sportive que je retrouve l'odorat, au début quelques minutes et maintenant ~1heure (ça s'améliore de jour en jour)
J'ai retrouvé une respiration optimale par le nez !!!
Aussi, j'ai vu un thérapeute/hypnotiseur (1 seule séance à 60 €) qui m'a aidé à retrouvé un sommeil profond et réparateur, j'écoute ses séances d'hypnoses (MP3) au moment du coucher 2 fois par semaine.
Je mange beaucoup de fruits (Clémentine, pomme, poire et datte généralement BIO).
Bref j'ai une meilleur hygiène de vie et c'est un vrai plaisir de respirer normalement et de ne plus avoir cette barre au-dessus des yeux et des mouchoirs usagés pleins les poches.
Je rappel que les sulfites sont à bannir mais si vous mangez sainement vous ne devriez pas en rencontrer beaucoup dans votre alimentation (Cf. livre de Bertrand qui vous donnera des conseils pour les éviter).
Si vous faites ce que je vous ai écris d'ici 1 mois vous devriez voir des améliorations et du plaisir.
Le régime ce n'est pas de se priver de nourriture mais de manger suffisamment et sainement, vous pouvez commencer par les magasins BIO pour trouver des produits sans Gluten et sans lait.

Avatar
karine
4
20 January 2018 - 20 \\08 22 \\01\\22\

Je suis 100% d'accord avec le post de Delair. Après un an et demi sans gluten, laitage et sulfites, une alimentation saine et bio, et un nettoyage du nez avec de l'eau salé matin et soir j'ai retrouvé l'odorat et une respiration très correcte. Je remarque également qu'une fois le corps débarrassé de tout ceci, je peux maintenant me permettre parfois (très occasionnellement) des petits écarts mais de bonne qualité (pas industriel) comme un pain au chocolat , du fromage fermier de brebis ou chèvre, verre de champagne) et je ne perds pas l'odorat. Alors qu'avant le moindre écart et c'était reparti pour des semaines. En fait je ne suis pas au régime, j'ai changé ma façon de m'alimenter. Et c'est vrai que lorsque l'on évite tous les produits transformés et industriels alors on évite aussi naturellement les sulfites, les additifs, les colorants etc.
Voila j'espère que ceci pourra encourager ceux qui sont septiques sur les résultats attendus. Le livre de Bertrand a été le déclencheur pour ma part.

Avatar
Chemama
5
14 March 2018 - 13 \\01 08 \\03\\08\

Jacques Jalbert said
J'arrive maintenant au bout (ou presque) des outils mis à la disposition de l'ORL moyen... Ce dernier a eu le mérite de reconnaître ses limites et de suggérer ma candidature à un groupe de recherche dont j'attends un premier rendez-vous. D'ici là, la vie continue et je me lance dans les travaux de Waterman qui occupe d'essaies en essaies semble avoir dégagé les principaux irritants sur le sujet. Aidons-nous à évoluer et aidons les professionnels à trouver de réelles solutions, n'est-cepas !  

Jacques Jalbert said
J'arrive maintenant au bout (ou presque) des outils mis à la disposition de l'ORL moyen... Ce dernier a eu le mérite de reconnaître ses limites et de suggérer ma candidature à un groupe de recherche dont j'attends un premier rendez-vous. D'ici là, la vie continue et je me lance dans les travaux de Waterman qui occupe d'essaies en essaies semble avoir dégagé les principaux irritants sur le sujet. Aidons-nous à évoluer et aidons les professionnels à trouver de réelles solutions, n'est-cepas !  

Jacques Jalbert said
J'arrive maintenant au bout (ou presque) des outils mis à la disposition de l'ORL moyen... Ce dernier a eu le mérite de reconnaître ses limites et de suggérer ma candidature à un groupe de recherche dont j'attends un premier rendez-vous. D'ici là, la vie continue et je me lance dans les travaux de Waterman qui occupe d'essaies en essaies semble avoir dégagé les principaux irritants sur le sujet. Aidons-nous à évoluer et aidons les professionnels à trouver de réelles solutions, n'est-cepas !  

Bonjour, je souhaite témoigner et donner de l'espoir à des personnes qui souffrent depuis de nombreuses années d'un polype nasal.
Mon histoire commence novembre 2016, à l'époque J'ai vidé bêtement un sac d'aspirateur ( le truc à ne pas faire ) pour espérer le récupérer et m'en resservir.
J'ai donc inhalé des fumées pas possible, qui m'ont fait énormément toussé, et eternué.
Il était 22h je n'avais même pas un spray nasal pour au moins me rincer le nez.
Pensant que les choses aller s'arranger, Je suis donc passé à autre chose.

Quelques jours plus tard environ 7 jours J'ai commencé à avoir le nez qui pique sérieusement, et avoir une morve orange.
J'ai donc pris un rdv chez un ORL celui ci m'a mis sous antibiotique, et m'a prescrit
antisthaminique, et corticoide en cachet, il m'a également fait une ordonnance pour un scanner des sinus de la face. Malheureusement ne prenant pas au sérieux mon cas, je n'ai pas été faire le scanner

L'infection à été soignée, ne comprenant toujours pas cette obstruction et mon mal de tête , je pars donc revoir un nouveau ORL le 23 janvier 2017 celui ci m'examine finalement, ne m'en dit pas plus et me prescrit XYZALL et NASONEX. (Spray )
Je ressors sans savoir quel mal m'a frappé. D'ailleurs J'ai pris pendant de nombreux mois uniquement NASONEX.

Les mois passent , et je néglige fortement la prescription médicale je me fais renouveler le traitement par mon généraliste, d'ailleurs à l'époque je ne connaissais rien de la cortisone, et de ses potentiels effets secondaires. Finalement le temps passe insouciant de mon traitement médicale et de mon état, l'été pointe son nez.

L'obstruction est toujours là, je commence à m'intéresser aux médecines alternatives, je prend donc rendez vous fin juin avec un ethiopathe.
Celui ci me permet par ses manipulations de retrouver après quelques jours l'odorat sans cortisone, et de faire sortir jours après jours en me mouchant toute une morve verte ( très classe ) qui a stagné dans les sinus.
Je reprend un peu espoir, et cela va me soulager plusieurs mois.

Les ennuis reprennent de plus bel, nous somme fin août, et je commence à avoir mal aux bronches je me fais beaucoup de souci, j'essaye de prendre soin de moi, mieux manger, du sport tous les jours.
Début septembre je décide de chercher un bon ORL pour comprendre ce qui m'arrive, car cela fait 10 mois que je ne sais toujours pas ce que J'ai.
Le diagnostic tombe polypose naso sinusienne.

Celui ci ne voulant certainement pas m'affoler me dit que c'est rien, d'ailleurs il me dit sous un ton complètement insouciant 《 cela n'ai rien ! C'est une maladie inflammatoire des sinus 》
《 ça ne se guerrit pas, enfin normalement ! 》
Celui ci me prescrit du SOLUPRED cachet ( 8 jours )
Et RHINOMAXIL spray sur 3 mois
Je ressors de chez lui complètement abasourdi, et perdu.

Le mois de septembre passe mon problème de bronche semble s'arranger.
Cela me permet de suivre une formation professionnelle, car J'ai été licencié en décembre 2016.
mi-octobre 2017 j'obtiens ma formation.

Je commence à me renseigner notamment avec internet pour comprendre cette maladie, je tombe sur le forum de Bertrand ( que je remercie, C'est un concentré d'information. )
C'est ainsi que J'ai commencé à faire le lien avec le vin notamment pour les sufites ( E220 à E228 )
Je ne comprenais pas pourquoi après une prise de vin la veille mon état se dégradait
J'ai commencé à lire chaque témoignage, j'ai essayé donc de l'astragale en complèment ( sans résultat ) Propolis également ( sans résultat )
Curcuma, ail. L'arme de job. Bromelaine, baie de gogi, polyphenol en tout genre ( pour mon cas rien ne marche ! )
Seul L'EXTRAIT D'HUILE DE PÉPIN DE PAMPLEMOUSSE fonctionne.

Tout ça nous amène à mis novembre 2017 cela fait maintenant 1 ans que J'ai des polypes, et c'est rien comparé à cetaine personne.
Je prend conscience qu'il faut je me nettoie régulièrement les sinus avec de l'eau de mer.
Je commence par me demander si je ne devrai pas essayer de me faire opérer.

Le 8 décembre 2017 Je reprend à nouveau RDV avec un nouveau ORL ( oui je sais ! je n'ai pas arrêté de changer d'orl )
Je lui demande si il ne faudrait pas opérer ? après examen, il me dit que J'ai un stade 2 narine droite, et stade 1 narine gauche.
Il me conseille de pas y toucher, je lui parle de mon inquiétude notamment avec la cortisone, celui me dit 《 si vous arrêtez le traitement les polypes vont grossir 》 pour lui 4 vaporisations par jour cela reste correcte.
Il décide de me prescrire un nouveau corticoide en spray RINOCLENIL 3 mois
Et me conseille de prendre DERINOX en cas de rhume, car les polypes sont sensibles et peuvent grossir.

Me voilà avec un nouveau traitement toujours pas de travail, je commence à essayé de retirer le gluten et le lactose, ainsi que les sulfites. C'est assez compliqué mais je réussi à mettre cela en place pendant 3 semaines. Je constate une nette amélioration en supprimant les produits laitier, je n'ai plus d'écoulement nasal en arrière gorge. ( intéressant )
Rattrapé par les fêtes, je suis donc obligé de couper mon régime, pour profiter des repas copieux.

Nous voici donc début janvier 2018 je commence à me sentir de plus en plus fatigué, je soupconne d'ailleurs RINOCLENIL je ne prend plus vraiment mon traitement. J'ai repris de nouveau mon régime alimentaire,
Mais les polypes ne diminuent pas.
Je me dis que cela ne peu plus durer.
Je continue mes investigations sur le net pour essayer de trouver quelque chose de plus naturel pour me soigner.
Je décide de faire un scanner des sinus ( enfin ) formation polypoîde occupant les fosses nasales en particulier à la région ostio méatale moyenne droite.
Je prend rdv à lariboisiere avec le docteurs LE CLERC
Qui semble très expérimenté.
J'obtiens donc un rdv le 31 janvier 2018.
( plutôt rapide )

Celui ci me reçoit et me propose donc une opération, par la suite il faudra continuer à prendre des corticoides pour éviter toute repousse, je me dis que c'est pas possible je vais pas continuer à prendre cela toute ma vie ( vous l'aurez compris je ne veux plus entendre parler de cortisone )
Il m'explique les risques qui existent l'ors d'une intervention, mais qui sont rares.
Je dois donc réfléchir avant de lui donner mon accord.
Il me conseille également de faire des nettoyages avec une seringue nasal 20ml
Et me prescrit également du chlorure de sodium 0.9 p cent ( très efficace )
Je lui explique comment je me suis retrouvé avec des polypes. Sachant que je ne suis pas allergique, pas d'asthme. Pas sujet au rihnite , ni migraine, ou encore sinusite.
Pour lui l'élément déclencheur est la poussière, mais on ne connait pas vraiment les origines d'un polype nasal,
Cela peut être multifactoriel.

février 2018 à force de chercher sur internet je tombe sur des études qui parle du jeûne ( loi de l'hormèze )
Notamment grâce à l'arrêt de la nourriture, cela permet de régénérer notre système immunitaire.
Les cellules saines attaquent les mauvaises cellules. ( autophagie )
Je décide donc de creuser énormément et de regarder beaucoup de vidéos notamment Fabien Moine sur YouTube
Qui explique toute la méthodologie à mettre en place avant de se lancer dans un jeûne.
ATTENTION il faut malgré tout être en bonne santé ( pas de diabète, pas d'insuffisance surénale, pas de problème hépatique, pas de maladie grave, pas de problème d'anorexie ou boulimie, ne pas être épileptique cardiaque....)
LA LISTE EST NON EXHAUSTIVE.

J'ai pris rdv avec 2 nathuropathes pour avoir leurs avis, ils m'ont conseillée de ne pas faire plus de 5 jours à l'eau pour éviter des problèmes ( malaise )

Après avoir pris le maximum d'information, comme je suis donc au chômage, J'ai décidé de tenter le tout pour le tout.
J'ai donc commencé le mercredi 7 février par une descente alimentaires.
Je précise que 3 semaines avant j'avais déjà supprimé l'alcool, laitage, et gluten, je ne fume pas ce qui facilite les choses pour rentrer en jeûne. J'ai également espacé le spray cortisone pour finir par complétement l'arrêter.
J'ai donc progressivement diminuer mon apport calorique.
J'INSISTE SUR LE FAIT QU'ON NE SUPPRIME PAS SON TRAITEMENT MÉDICAL DU JOUR AU LENDEMAIN !!!
Tout doit être réalisé par palier, il est préférable d'avoir UN AVIS MÉDICAL AVANT TOUT ARRÊT.
UN JEŪNE SE PREPARE.

Pour en revenir à la descente alimentaire, j'ai supprimé le café 4 jours avant de commencer le jeûne à l'eau J'ai fini le dimanche 11 et lundi 12 février au bouillon de légumes ( fait maison, avec des légumes bio )
J'ai donc commencé le mardi 13 février avec une eau peu mineralisée. ( montcalm )
Il y à eu bien évidemment tout un tas de SYMPTÔMES qui sont propre à chacun, selon le niveau de toxine dans notre corps.

C'EST POUR CELA QU'ON DOIT AVOIR UNE HYGIENNE DE VIE SAINE AVANT DE COMMENCER UN JEÛNE.
POUR ÉVITER UNE TOXÉMIE TROP IMPORTANTE.

Pour ma part J'ai eu très mal en bas du dos, et très mal dans les jambes, coeur qui bat plus vite, très fatigué, notamment les premiers jours.
Obliger de se lever doucement pour éviter le malaise, il faut vraiment écouter son corps.
Au bout du 4eme jour à l'eau la faim à complètement disparue, les courbatures commencent à se dissiper la crise d'acidose semble être passée
5eme jour de jeûne à l'eau le corps ne fonctionne plus sur son glucose depuis un moment
Nous sommes maintenant avec les corps cétonique ( graisse ) pour fabriquer du glucose et nourrir notre cerveau.
Je vous invite à lire les nombreux processus qui s'opèrent.
Et oui nous sommes capable de vivre sans manger.
Le calcule est le suivant un individu peu jeûner 40 jours maximum si il fait 1M70 pour 70 kg ( calculer votre IMC avant de commencer)
MAIS J'INSISTE SUR LE FAIT QU'IL FAUT ÊTRE EN BONNE SANTÉ.

J'ai finalement poursuivi 7 jours à l'eau, me sentant plutôt à l'aise, malgré les RECOMANDATIONS des nathuropathes.
Déjà les polypes ont complètement diminués ( plus d'infection, plus de mal de tête, plus d'obstruction, odorat revenu )

LA PHASE LA PLUS DÉLICATE LA REPRISE ALIMENTAIRE
Il n'y a plus de suc gastrique dans l'estomac.
Il va falloir reprendre progressivement l'alimentation, la reprise doit se faire par des bouillons de légumes bio
Environs 2 jours
Réintégrer les légumes en POTAGE
Et VELOUTÉ de légumes 2 jours
Fait maison c'est préférable.
Commencé à réintégrer les fruits au 4ème jour
5eme jour crudités, noix, fécule
6ème jour protéine animal
C'est une PHASE DIFFICILE car nous allons de nouveau soliciter la faim, il faut donc être raisonnable sur les portions alimentaires.

J'ai donc fais 2 jours de bouillon en descente alimentaires, 7 jours à l'eau, 2 jours de bouillon en reprise alimentaire
Ce qui fait 11 jours sans nourriture. Avec une perte sèche de 8kg.
POUR CEUX QUI ESPÈRE PERDRE DU POIDS AVEC LE JEÛNE JE PRECISE QUE LE POiDS INITIAL REVIENT APRÈS PLUSIEURS SEMAINES.
Cela n'ai pas adapté à un régime.

nous sommes le 13 mars 2018
A ce jour mes polypes ne me gênent plus du tout, J'ai retrouvé l'odorat, plus de cortisone, plus d'infection, et une grande vitalité, elles se sont mis en off.
Je fais un petit lavage au sérum pour entretenir, mais c'est plus par précautions.
Le gluten ne semble pas m'affecter, cela dit je suis prudent avec les oeufs, produits laitiers, je m'autorise un petit morceau de chèvre ou brebis.
Je n'ai pas repris d'alcool encore à ce jour,
Toutefois il est clair que le vin et tous les produits à base de sulfite sont supprimés.

Après le jeûne J'ai commandé de l'eau de quinton en plasma marin, riche en minéraux pour relancer ma vitalité.

C'est un peu long mais , j'étais obligé de vous faire part de mon expérience qui pourrait peut être redonner espoir à beaucoup de personnes, je reste à ce jour prudent sur l'alimentation.

Sachez qu'une clinique du jeûne existe en Allemagne et cela est remboursé à 75% par la sécu., ainsi qu'en Russie.
En France il existe des formules jeûne et randonnée.
Mais pour des maladies chroniques inflammatoires, ou même auto immune il est préférable de rester coucher dans son lit, pour permettre au corps de se régénérer, evitez justement la marche.

Cela est mon propre avis.

Au fait l'iinfirmière m'a appelé, pour me demander quand programmer une intervention J'ai expliqué que j"ai effectué un jeūne, et à ce jour cela n'ai plus nécessaire.

Merci de m'avoir lu.

Jonathan

Forum Timezone: UTC 2
All RSS Show Stats

Administrators:
Bertrand

Top Posters:

nicoom73: 3

Newest Members:

Aidenfoove

MackenzieEcoxy

inseste

floydvd16

AnthonyLef

Danielhes

margieyo11

silviajs18

hotelQuogy

AnnrEf

Forum Stats:

Groups: 2

Forums: 20

Topics: 182

Posts: 906

 

Member Stats:

Guest Posters: 185

Members: 295

Moderators: 0

Admins: 1

Most Users Ever Online: 140

Currently Online:
5 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)